Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, l’Association des Vergers de Mortagne gère la plantation, la cueillette des fruits, mais surtout l’entretien des arbres et des parcelles mises à disposition par la commune. Cela se fait dans le respect de la biodiversité et de l’intérêt général.

A l’occasion de l’assemblée générale, l’accent a été mis sur la pertinence de dialoguer avec la toute nouvelle Association des Équidés de Mortagne, qui se charge de gérer des prairies communales et d’en répartir l’usufruit à ses membres, propriétaires de chevaux et d’ânes. En effet, pourquoi priver ces derniers de l’herbe des vergers, et les arbres d’un fumier naturel! Et c’est là que réside la plus grosse difficulté: protéger les fruitiers des équidés en plus des autres prédateurs naturels. Autre défi, définir des conventions entre les deux associations, pour assurer la pérennité d’un accord gagnant-gagnant!

Bien-sûr, malgré la disponibilité des membres bénévoles, c’est surtout grâce aux subventions que bilan de l’année écoulée montre des comptes en positifs, ce qui va permettre de racheter quelques fruitiers ainsi que du matériel de protection.

Autre proposition adoptée à l’unanimité: la création d’un rucher aux pieds des vergers, entretenus par des membres qui en ont la compétence. Les abeilles assureraient, en plus d’une petite production locale de miel, une aide à la pollinisation.
Dernière étape: mettre à la disposition des habitants du village la production de l’association, et là encore, un projet est en cours, affaire à suivre donc!